Cité internationale : un outil d’attractivité pour les chercheurs étrangers

Ce nouveau bâtiment permet d’héberger des doctorants et chercheurs internationaux ainsi que le Centre de mobilité internationale. De quoi renforcer les coopérations mondiales pour l’enseignement supérieur et la recherche rennais.

Cité internationale Paul Ricoeur Rennes
  1. 79 logements et un gymnase
  2. Un renfort pour Rennes, la ville étudiante

Inaugurée le 7 octobre 2016, la Cité internationale de Rennes a ouvert ses portes un mois plus tôt, après plus de 3 ans de travaux. Pour l’occasion, Jean-Yves Le Drian, président de la Région Bretagne et ministre de la Défense, avait fait le déplacement. Accompagné des autres élus locaux, il a ainsi pu visiter cet équipement, qui vise à héberger des chercheurs étrangers sur de courts séjours (1 à 6 mois). Bâtiment à l’architecture atypique, il permet d'offrir une offre d'hébergement de grande qualité. Il contribue aussi à renforcer l’image d’une ville d’innovation et de formation, Rennes accueillant 66 000 étudiants et disposant de 73 unités de recherche.
Inauguration Cité Internationale

79 logements et un gymnase

Les locataires bénéficient d’un équipement idéalement situé, donnant sur l’esplanade Charles de Gaulle, à proximité immédiate de la gare. De quoi mettre les occupants, chercheurs ou doctorants, dans les meilleures conditions au cœur de la ville. La Cité internationale peut loger nombre d’entre eux, comprenant 79 logements, sous forme de chambres ou de studios, aménagés de façon optimale. Elle dispose également d’un lieu de restauration du Crous ainsi que d’un gymnase de 2500m2. Le bâtiment permet ainsi de « toujours plus imbriquer notre Ville à nos universités, et nos universités à notre ville » a expliqué la Maire de Rennes, Nathalie Appéré.

Un renfort pour Rennes, la ville étudiante

Car l’objectif est d’en faire un vecteur d’attractivité en terme de recherche pour la métropole. 8ème pôle d’enseignement supérieur et de recherche français, Rennes renforce ainsi son équipement universitaire. Un point important car la ville accueille plus de 6000 étudiants étrangers rien que dans ses 2 universités. C’est pourquoi la Cité internationale comprend également des locaux du Centre de mobilité internationale (CMI). Dans un contexte de coopération entre les territoires, l’Université Bretagne Loire (UBL) prend aussi place dans cet écrin. Ces 2 entités bénéficient ainsi d’un équipement très moderne, notamment en terme de visio-conférence, afin d’échanger avec leurs alter-égos chercheurs à travers le monde.